8 mai 2008 : Retour vers le futur

samedi 12 mai 2007
par  David Duchemin
popularité : 3%

Nous sommes le 8 mai 2008, et voilà déjà un an que Nicolas SARKOZY est locataire du palais de l’Elysée. 

Mais revenons un instant sur les événements qui ont marqué cette première année de présidence.

Le 12 mai 2007 - Grave incendie au pavillon de BRETEUIL, sur le site de SEVRE, qui accueille le Bureau International des Poids et Mesures. Seul le mètre étalon est détruit dans ce sinistre dont on ne connaît toujours pas à ce jour l’origine.

Le 23 mai 2007 - Guénhaël HUET, candidat dissident de l’UMP pour les législatives de 2007 connaît une fin tragique. De retour d’une réunion d’information dans sa circonscription organisée dans le cadre des élections du 10 juin disparaît dans un accident de la circulation. Son véhicule est percuté sur l’A84 par un poids lourds Hongrois dont les freins auraient lâché.

Le 20 juin 2007 - Autre disparition d’un personnage marquant de la politique. Charles PASQUA. Un pastis frelaté d’origine hongroise serait la cause du comas de trois jours qui provoquera le décès de l’ancien conseiller municipal de Neuilly-sur-Seine.

Le 1er juillet 2007 - Après un long séjour au Etats Unis, Cécilia SARKOZY rentre de New York pour s’établir au palais de l’Elysée.

Le 3 juillet 2007 - Le gouvernement de Nicolas SARKOZY dépose au parlement un projet de loi visant à modifier le code de la famille. L’une des mesures vise à interdire le divorce en France.

Le 15 juillet 2007 - Cécilia SARKOZY trouve refuge à l’ambassade de Belgique dans le XVII arrondissement. La première dame de France aurait profité de la Garden-Party organisée comme tous les ans à l’occasion du 14 juillet pour échapper à la vigilance des services de sécurité et fuir par une porte dérobée des jardins de l’Elysée.

Le 17 juillet 2007 - Cécilia SARKOZY demande et obtient l’asile politique auprès de la Belgique. 

Le 23 juillet 2007 - Johnny HALLYDAY se voit refuser à titre définitif la nationalité belge.

Le 24 juillet 2007 - Par procédure accélérée, Cécilia SARKOZY se voit attribuer la nationalité Belge.

Le 30 juillet 2007 - 43 sans papiers et clandestins de Sangatte, tous des hommes, poursuivis par la Police de l’Air et des Frontières, ne doivent leur salut que dans la fuite. Ils franchissent sans le savoir la frontière et se retrouvent en Belgique où la P.A.F. renonce à les poursuivre.

Le 1er août 2007 - Les tractations entre gouvernements Français et Belge échouent. Bruxelles refuse de reconduire à la frontière les 43 réfugiés.

Le 3 août 2007 - S’assurant du soutient des Etats Unis, la France déclare la guerre à la Belgique.

Le 5 août 2007 - Les 44 réfugiés, dont une femme, sont reconduits à la frontière et livrés aux forces militaires française basées à ZUYDCOOTE (le temps d’un week-end, comme nous l’a appris l’histoire). Le même jour, les instances fédérées Belges statuent sur un vice de procédure et destituent Cécilia SARKOZY de sa nationalité belge, nouvellement acquise.

Le 6 août 2007 - L’armistice est signée entre les deux états. Les régions Wallonnes et Flamandes deviennent respectivement les 101éme et 102éme département français avec statut fiscal dérogatoire. L’annexion de la Belgique à la France est reconnue immédiatement comme dommage de guerre par les Etats Unis qui s’empressent d’imposer cette résolution à l’ONU.

Le 15 août 2007 - Johnny HALLYDAY passe ses vacances à Ostende ou il envisage de s’installer définitivement. Le climat vivifiant de la mer du nord lui ayant été conseillé par son médecin personnel, qu’il partage avec Nicolas SARKOZY.

Le 5 septembre 2007 - Pour ce premier conseil des ministres de la rentrée, le gouvernement annonce son plan de relance sectoriel de l’économie française. M. Patrick MONIOTTE, Président de la Fédération Française de la Chaussure se félicite de bénéficier des premières subventions. Ainsi c’est l’entreprise MOTTE CORDONNIER, célèbre bottier dans les années 70 qui va revivre grâce à cette aide précieuse. Il est bon de rappeler que l’ Ets MOTTE, qui a été le fournisseur officiel des chaussures à talonnettes de Claude FRANCOIS, a bien failli disparaître au printemps 1978, avec la perte brutale de son plus important client. 

Le 15 octobre 2007 – Disparition de Dominique GALOUZEAU DE VILLEPIN (1953 – RABAT / 2007-BUDAPEST) qui s’étouffe avec un morceau de BORJUPAPRIKAS (goulache au veau) lors d’un repas officiel. Monsieur DE VILLEPIN avait été nommé ambassadeur de France en Hongrie le 10 mai 2007 avec prise d’effet immédiate de ses fonctions.

Le 11 Novembre 2007 - Pour la première fois, les commémorations de l’armistice de 1918 se dérouleront sous l’arc de triomphe sans la présence de poilus. Avec le décès le 25 février 2007 de Jean GRELAUD à 108 ans et l’expulsion d’Abdoulaye NDIAYE, tirailleur sénégalais blessé à Verdun en 1916, il ne reste plus sur le territoire national aucun soldat ayant connu la grande Guerre.

Le 20 novembre 2007 - Disparition de Jean louis DEBRE qui fait une chute mortelle dans l’escalier du parlement HONGROIS lors d’une visite privée aux 386 membres de l’assemblée nationale. Monsieur Jean louis DEBRE avait répondu à l’aimable invitation du gouvernement HONGROIS, au titre de son ancien poste de Président de l’assemblée nationale Française.

Le 24 décembre 2007 - Arbre de Noël de l’Elysée. Pour des mesures de sécurité, aucun enfant mesurant plus de 1m 58 n’est autorisé à participer au goûté ou sera présent le président de la république.

Le 1er janvier 2008 - Par décret du 3 novembre 2007, c’est ce jour que devient effectif l’absorption de Canal + par TF1 hormis la disparition de la grille d’antenne de la chaîne cryptée des Guignols de l’info et de 7 jours au Groland pour des raisons de rentabilité liés à la faible audience de ces programme, rien ne change.

Le 15 janvier 2008 - Disparition conjointe de Christian DUTOIT et Rachid ARHAB, deux des trois conseillés du CSA, lors d’une mission de coopération entre la France et la Hongrie sur le contrôle des médias. Les deux conseillés meurent électrocutés sur le plateau de Antenna Hungaria des suites d’une mauvaise manipulation dans le branchement de câbles Haute Tension. Respectivement journaliste à France 2 et collaborateur de Canal + avant d’intégrer le conseil supérieur de l’audiovisuel, Monsieur ARHAB et Monsieur DUTOIT avaient été nommés à ce poste par Jean louis DEBRE.

Le 20 janvier 2008 - Pour des raisons techniques, c’est désormais TF1 qui détient le monopole des retransmissions des matches de football en France. Le soupçon de collusion entre le gouvernement et la chaîne de Martin BOUYGUE, un temps envisagé par les médias, est définitivement enterré à la suite d’une conférence de presse donnée par le ministre de la Culture Steevy BOULAY.

« En aucun cas, l’attribution des droits télévisés ne peut être envisagé comme une récompense au soutien à Nicolas SARKOZY de la première chaîne Française lors de la campagne des présidentielles de 2007 » a déclaré le ministre de la Culture.

Le 26 février 2008 - La mesure consistant à procéder à un prélèvement d’échantillons et leur analyse ADN par la police scientifique lors de chaque vol de scooter est retirée après seulement onze jours d’application. Le coût nécessaire à une telle mesure risque de mettre en péril le budget et grever d’autant les sommes attribuées à la police pour doubler ses effectifs dans la seule année 2008.

Le 3 mars 2008 - Week-end de détente pour le président de la république qui assiste chez ses amis les BOUYGUE, à la communion de son filleul, le fils de Martin BOUYGUE. PARIS-MATCH bat ses propres records de vente avec un tirage exceptionnel.

Le 8 mai 2008 - Nicolas SARKOZY assiste pour la première fois de son mandat aux commémorations de l’armistice de 1945. En effet, le 8 mai 2007, le futur président de la république n’avait pu se rendre sous l’arc de triomphe, en raison d’un voyage diplomatique sur l’île de Malte.


Vous, je ne sais pas, mais moi j’attends les quatre prochaines années avec impatience...

A plus...

Commentaires  (fermé)

Logo de Dorch
dimanche 20 juillet 2008 à 09h01, par  Dorch

Un élève illustre le sentiment de "méchanceté" par le portrait de Sarkozy. L’institutrice est dénoncée à l’Elysée par des parents "indignés" de cette atteinte à la plus haute personnalité de l’Etat. L’Elysée intervient et demande à ce que l’institutrice soit sanctionnée.

Logo de Dorch
dimanche 9 décembre 2007 à 15h43, par  Dorch

Guillaume Dasquié a été arrêté et mis en garde à vue pendant 40 heures suite à une plainte contre X de Michelle Alliot-Marie concernant un article paru dans « Le Monde » le 16 avril 2007 concernant ce que savait les services d’espionnages français (DGSE) sur Ben Laden et Al Qaïda avant le 11 septembre 2001.

Logo de Dorch
vendredi 3 août 2007 à 09h59, par  Dorch

4 juillet 2007 : Nicolas Sarkozy a demandé au gouvernement de réfléchir au déploiement d’un dispositif de vidéosurveillance de "grande ampleur"

Source : JDD 4/07/2007 - « La France bientôt sous surveillance ? »

En décembre 2005, la France a durci pour la huitième fois en dix ans son arsenal antiterroriste, en étendant l’usage de la vidéosurveillance aux abords des bâtiments privés. La loi a aussi donné aux services de police et de gendarmerie la possibilité d’accéder directement aux images, hors de tout contrôle de l’autorité judiciaire. En examinant le texte, la CNIL avait estimé qu’il appelait "des garanties particulières pour préserver la liberté d’aller et venir et le respect de la vie privée" et que celles prévues étaient "insuffisantes".

Les matériels disponibles sur le marché, contrôlables à distance, peuvent suivre un passant sur un trajet complet dans la ville ou encore pratiquer la reconnaissance faciale en temps réel. La CNIL et les associations de défense des droits de l’homme s’inquiètent de la nécessité d’aller plus loin, alors que les moyens de contrôler l’usage de la vidéosurveillance n’ont pas suivi son développement.

Source :

Logo de Dorch
vendredi 3 août 2007 à 09h48, par  Dorch

Le 26 juillet 2006 :
Enfin, M Sarkozy avoue involontairement que le "Grenelle de l’environnement", qui doit se tenir à l’automne, ne servira à rien : avant même l’organisation de cette "négociation", M Sarkozy a d’ores et déjà décrété que le nucléaire était acceptable sur le plan environnemental. D’ailleurs, de retour de Tripoli, M. Guéant (secrétaire général de l’Elysée) s’est couvert de ridicule en prétendant que le nucléaire était... une énergie renouvelable.

Source : Sortir du nucléaire - édito du 27/07/2007 "Libye : les mensonges radioactifs de Nicolas Sarkozy"

Greenpeace fustige les propos de Claude Guéant qualifiant le nucléaire « d’énergie renouvelable »

Source : Greenpeace France 26/07/2007 "Accord atomique Franco-Lybien : La France irresponsable"

A noter qu’il n’est possible de trouver cette affirmation de Claude Guéant que sur les sites d’associations écologistes : a-t-on affaire à une manipulation écologiste ou à une complaisance des médias classiques à l’égard du pouvoir ?

dimanche 1er juillet 2007 à 20h20

S’il est vrai qu’on ne peut pas rire de tout, au moins rions de tout ça puisque de toutes manières, les cons dans l’histoire ce sont toujours les mêmes, et même ceux qui sont considérés comme des nantis, puisque, appartenant à la classe dite "moyenne" en bossant un peu !!!. de l’humour, de l’humour et toujours de l’humour ! Allons les jeunes faut savoir rire !!! à défaut de se laisser manger !!

Logo de David DUCHEMIN
lundi 25 juin 2007 à 12h09, par  David DUCHEMIN

Mea culpa,

Je n’aurais jamais du me moquer de Président SARJKOZY en ces termes. Et bien plus encore, ne pas mettre en doute la politique menée par son gouvernement. Bien au contraire, j’aurais du me réjouir de l’arrivée au pouvoir de ce grand homme. A l’heure ou le prolétariat achéve de se paupériser, je ne cesse de mesurer ma chance. Je fais parti de la france qui se léve tôt et travail tard, primo acquereur d’une maison de surcroit. Ainsi j’escompte bien profiter au mieux de la rémunération de mes heures supplémentaires sans surcoût fiscal, et bénéficier du crédit d’impôt résultant d’une part encore indeterminée des interets de l’emprunt souscrit pour cet achat immobilier. La T.V.A. sociale ne m’inquiete guere, les divers experts s’etant exprimés sur le sujets m’affirmant que les intermédiaires ne la répercuteraient pas sur le coût final de mes achats. J’ai la chance d’etre en bonne santé, ainsi le désengagement des régimes sociaux dans la prise en charge des frais de santé ne me concerne pas. Je me trouve donc dans la position délicate de reconnaitre mon ingratitude à l’égard de président SARKOZY. Je n’ai pas voté pour lui et pourtant je vais profiter de ses bienfaits. Et s’il se trompe je me verrais dans l’impossibilité de le lui faire remarquer, ne lui ayant pas accorder ma confiance, bien que considéré comme nanti Je ne remercierais donc jamais assez ANTICON de m’avoir fais prendre conscience de ma bêtise, tout comme je ne pourais jamais remercier assez Pierre DESPROGES de m’avoir fait comprendre que l’on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. Je me suis permis en chapeau l’emploi de la locution latine Mea Culpa ,en rappel du Nota Bene (n.b.)de conclusion de ANTICON. Je pense cependant qu’un Post-scriptum (P.S.) eût été préferable dans ce cas.

Logo de anticon
lundi 25 juin 2007 à 02h01, par  anticon

mon vieux t’a deja pensé a te faire soigné ??ma parole va vite voir un psy et peut etre qu’il te dira comment refouler tes idées morbides...espece de gros malade !!! nb:désolé mon gars,le 23 mai est déja passé

Logo de Dorch
mardi 5 juin 2007 à 19h18, par  Dorch

Les troubles franco-hongrois et la censure du pouvoir médiatique proche des milieux politiques commencent !